Ambassade du Gabon en France « La vitrine qui rapproche »

Accueil > Informations générales > Les relations franco-gabonaises  
 

Les relations franco-gabonaises

Les relations entre la France et le Gabon sont séculaires et multiformes pour des raisons qui tiennent aussi bien à l?histoire qu?aux enjeux d?ordre politique, économique, culturel et social. Ces relations reposent sur des piliers de dialogue, de respect mutuel et de confiance.

Riche d?un cadre juridique dense issu des accords signés à partir des années 60, la relation franco-gabonaise est sans cesse renforcée et réadaptée pour tenir compte de l?évolution des deux pays, et peut amplement s?apprécier sous ses aspects politiques, économiques et sociaux.

Il faut effectivement rappeler que les relations entre le Gabon et la France sont séculaires et multiformes pour des raisons qui tiennent aussi bien à l?histoire qu?aux enjeux d?ordre politique, économique, culturel et social. Ces relations, qui reposent sur des piliers de dialogue, de respect mutuel et de confiance, sont soutenues par un cadre juridique dense et riche mis en place depuis l?indépendance du Gabon et sans cesse adapté à l?évolution des deux pays.

Sur le plan politique, les relations entre la France et le Gabon sont d?abord caractérisées par la grande fréquence des visites des Chefs d?État et des hautes personnalités des deux pays, dans le cadre du renforcement du dialogue politique. Lequel est également entretenu au niveau des parlementaires qui se retrouvent dans des Groupes d?amitié tant à l?Assemblée Nationale qu?au Sénat.

L?engagement du Gabon sur les sujets d?importance pour la France, notamment la démocratie et l?État de droit, la résolution des conflits ou la lutte contre le terrorisme, constitue un des éléments de ce rapprochement politique. Cette proximité politique et historique est d?ailleurs constamment réaffirmée, au regard de la convergence de vues entre les Présidents Ali BONGO ONDIMBA et Nicolas SARKOZY, appréciée à la faveur des visites que les deux Chefs d?État effectuent dans les deux pays.

Le rayonnement international et l?intense activité diplomatique du Gabon constituent des atouts indéniables pour cette relation, quand on sait le rôle majeur que la France joue sur le continent africain et sur la scène internationale. En effet, mon pays a régulièrement apporté un soutien à la France lors des débats sur les grandes questions internationales dans les fora mondiaux, à l?instar des Nations Unies.

De même, en sa qualité de Membre fondateur de l?Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), le Gabon est à ce titre un des vecteurs les plus importants de la langue française qui constitue la seule langue nationale du pays, parlée par plus de 90% d?une population au demeurant largement alphabétisée.

Sur le plan économique, le niveau des relations est très appréciable. La France est le 1er partenaire du Gabon, alors que celui-ci est son 74ème partenaire commercial dans le monde et son 9ème en Afrique subsaharienne. Elle est présente dans la quasi-totalité des secteurs de l?économie gabonaise (environ 75% des investissements étrangers au Gabon), notamment le bâtiment, les travaux publics (plus de 150 entreprises françaises s?y trouvent). ¾ des exportations françaises vers le Gabon concernent des biens d?équipement et des biens de consommation, alors que plus de 90% des importations du Gabon en direction de la France portent sur les matières premières (pétrole, bois manganèse).

Les entreprises françaises qui sont installées au Gabon réalisent de très bons chiffres d?affaires, qui les incitent d?ailleurs à s?ancrer davantage dans le tissu économique local.

Le Gabon se réjouit particulièrement de la présence significative et multiforme de la France, notamment à travers l?implication dans les projets de développement des infrastructures et de protection de l?environnement, les prêts d?ajustement structurel, l?assistance technique et les aides budgétaires directes. Avec en moyenne plus de 40 millions d?euros, les projets menés par l?Agence Française de Développement (AFD) sont assez diversifiés et concernent des secteurs majeurs de l?économie gabonaise comme les infrastructures aéroportuaires, portuaires, routières, électriques, téléphoniques, la formation professionnelle, la forêt ou l?environnement.

Dans le domaine social, plusieurs actions sont menées notamment dans la santé par le renforcement de la planification sanitaire et des capacités de lutte contre le VIH/SIDA ou dans l?amélioration de la santé familiale pour la réduction de la mortalité maternelle et néonatale. En outre, la France finance annuellement des microprojets au Gabon, dans le cadre d?un Fonds Social de Développement (FSD).

Sur les plans culturel et scientifique, les relations sont de même satisfaisantes. Le partage de la langue française entre les deux pays facilite la coopération dans les domaines de l?éducation et de la formation, où la présence française peut, pour l?essentiel, s?observer à travers trois types d?actions :

-un appui logistique (dons de matériels pour l?équipement des ateliers, des bibliothèques et des salles spécialisées) ;

-une assistance technique (missions d?expertise effectuées par des enseignants issus d?établissements français, renforcement des capacités opérationnelles des responsables, etc.) ;

-un encouragement dans la mise en place de partenariats avec des établissements français.

Dans la recherche scientifique, il y a également lieu de se réjouir du niveau de la coopération franco-gabonaise, au regard du rayonnement actuel du Centre International de Recherches Médicales de Franceville (CIRMF), créé le 5 décembre 1979, et qui est un véritable atout pour les deux pays. Cette importante structure, unique en Afrique, constitue la référence mondiale dans le domaine des pathologies parasitaires et des épidémies qui sont un frein majeur au développement du continent.

En matière de défense, et pour rendre davantage conforme leur vision respective des menaces et des moyens d?y faire face, les deux pays ont négocié un nouveau Traité de partenariat de défense qui actualise les accords signés au lendemain de l?indépendance du Gabon. Il concerne les aspects d?échange d?information, d?équipements et de formation.

En somme, dans la vision du Chef de l?État Gabonais, déterminé à faire du Gabon une nation émergente, la France reste un partenaire économique d?importance. C?est à ce titre qu?un nouveau Plan d?action pour la mise en ?uvre d?un partenariat stratégique (2010-2014) a été adopté le 24 février 2010. Ce nouveau cadre d?organisation des relations de coopération entre les deux pays couvre quasiment les aspects politiques, économiques, culturels et sociaux. Il vise particulièrement une compatibilité entre les formes d?aide financière de la France et les priorités de développement du Gabon, conformément aux trois piliers précédemment évoqués. La création d?un Conseil franco-gabonais des affaires, dont la première réunion s?est tenue en mai 2010 à Libreville sous la présidence du Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Monsieur Paul BIYOGHE MBA, s?inscrit parfaitement dans cette dynamique de quête d?un partenariat mutuellement bénéfique.

Publié le : 23 / 02 / 2012

Découvrez le musée virtuel