Ambassade du Gabon en France « La vitrine qui rapproche »

Accueil > Coopérations > Coopération Bilatérale > Informations de coopération bilatérale Gabon Andorre  
 

Informations de coopération bilatérale Gabon Andorre

La juridiction de l’Ambassade Haute Représentation de la République Gabonaise à Paris couvre, outre la France, le Portugal, la Suisse, Monaco et Andorre.

      • Date d’établissement des relations.

Les relations diplomatiques entre  la Principauté d’Andorre et le Gabon ont été établies en 2006 à New York.  Les deux pays partagent plusieurs éléments de rapprochement, notamment leur appartenance à l’ONU et à l’OIF, leur attachement à la défense de la paix ou leur mobilisation dans la mise en œuvre des OMD. C’est en 2011 qu’un Ambassadeur du Gabon est, pour la première fois, accrédité à Andorre. 

      • État de la coopération.

Cette coopération est en cours de construction.  Celle-ci passe par l’adoption d’instruments juridiques standards, notamment :

  • l’Accord Général de Coopération ;
  • l’Accord de Coopération Culturelle, Scientifique et Technique ;
  • l’Accord relatif à la protection et à la promotion réciproque des Investissements ;
  • la Convention en vue d’éviter la double imposition et de prévenir l’évasion fiscale en matière d’impôts sur le revenu.
      • Secteurs prioritaires et perspectives

Sur le plan économique, Andorre développe une intense activité dans l’agriculture, l’élevage et l’exploitation des ressources naturelles comme l’ardoise, le fer et le granit.  Aucun droit de douanes n’est prélevé sur les marchandises en provenance ou à destination de ce pays qui, de surcroît, ne fait plus partie de la liste grise des paradis fiscaux depuis la décision prise par les autorités andorranes de lever le secret bancaire et de coopérer dans le cadre d’enquêtes fiscales menées par d’autres États.

Véritable destination touristique pour les dix millions de touristes qui s’y rendent chaque année, Andorre a investi dans la construction d’infrastructures artistiques et hôtelières, expertise fort utile dans le cadre des activités de promotion touristique de la « destination Gabon ».

En outre, la Principauté mène beaucoup d’actions auprès des groupes dits « vulnérables » dans les pays en voie de développement, par des projets en faveur des enfants, des femmes, des personnes handicapées et des personnes âgées. C’est à ce titre que la Principauté a financé en 2010 un projet de construction d’infrastructures sanitaires au Centre de Formation Professionnelle d’Oyem.

Par ailleurs, l’eau (dans ses domaines social, sanitaire ou stratégique), le développement durable et la lutte contre le changement climatique constituent aussi des priorités de la coopération andorrane.

Selon des critères comme l’appartenance à l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), le Gouvernement Andorran a identifié une liste des zones d’intérêt spécial dans lesquels figurent plusieurs pays parmi lesquels le Gabon.  Trois types d’acteurs sont impliqués dans la mise en œuvre de la coopération andorrane : le Ministère des Affaires Étrangères, la société civile et les entreprises parapubliques/privées.

Publié le : 13 / 01 / 2014

Découvrez le musée virtuel